Dernières petites annonces avec image

Inverza 30CC

Inverza 30cC Hangar9, avec DLE30CC et pot Pitts, tous les servos et accus, hélice et cône.
Etat neuf, 5 vols max, coquilles de roues neuves jamais montées car piste en herbe au club
housses d'ailes incluses
Stabilisateur démontable

--- photo 1 ---
--- photo 2 ---
--- photo 3 ---
--- photo 4 ---
--- photo 5 ---

>PAS D'EMAIL ni echange, renseignements par téléphone uniquement

Prix: 750.00 €
LOGO 800 XX TREME A VENDRE + 4 LIPO 7S offertes !!!cherche aile dragon lady modeltechRC Factory EPP Extra 300WEBRA SPEED 28
OS 40FS 4 tempsOS MAX 61 SFMoteur SUPER TIGRE G61Moteur IRVINE 53  8cc
OS MAX 25FxMoteur OPS 10cc_SPEEDGRAUPNER JR RADIOCOMMANDE Ensemble VARIOPROP RX + MODULE HF 72 Mhz Moteur ESSENCE 2tps  3W42i

Dernier article

Les articles que nous vous proposons proviennent, pour la plupart, de modélistes qui, par cette petite contribution, font vivre le modélisme en Belgique et dynamisent ce site. Nous les en remercions vivement. Vos reportages, histoires de terrain, essais, expériences, réflexions, souvenirs, coups de gueule ou de coeur,... sont les bienvenus.
Portrait de Fabien VDM

Il reste quelques places pour la visite du salon INTERMODELLBAU de Dortmund qui se déroulera le vendredi 7 Avril 2017 au départ de Tournai, Thieu, Spy et Barchon.

Le départ aura lieu à 4h30 le matin de Tournai, afin d’être sur place à l’ouverture du salon, que nous quitterons à la fermeture, vers 18 heures. Le retour est prévu vers minuit à Tournai. Le départ sera également possible de Thieu (5h10), Spy (5h45) et Barchon (7h00).

Le prix est de 42 Euros, ce qui comprend le transport en autocar et l’achat des tickets d’entrée.

Infos et réservations au 069/846 257 ou 0496/360 128 ou E-mail : fvdm@honet.be

Portrait de le-miniacs

Bonjour à tous,

Je fais appel à toute la communauté d'aéromodélistes sur ce site.

News et articles

C'était l'été 2001. Nous étions les 2 seuls à être venu au terrain cet après-midi ensoleillé. Après quelques vols bien sages, je commence à un peu m'exiter avec ma pico-jet (renforcée fibre de verre) et j'entame des radadas féroces vent dans l'pet. Je lance même un "je vais t'exploser la g..." à mon copain qui, relevant le défit, s'élance sur la piste et commence à me narguer. Je me concentre (un peu trop) sur ma pico et ne réalise pas que je ne lui laisse quasi aucune chance de l'éviter !

Etant tout le temps confronté au problème de la mise en altitude des petits planeurs, je décidais d'installer un corchet de remorquage dans mon Falco (ce fut d'ailleur assez fastidieux tant le fuselage était déja rempli!). Chose faite, je pris rendez-vous avec mon ami Thomas sur notre aire de jeux favorite. Heureux de pouvoir effectuer une remorquage avec ce planeur que je n'avait jamais piloté qu'en pente, j'ai eu tendance à un peu trop m'emballer...

Moi aussi cela m'est arrivé...

Il y a plusieurs années, j'ai fait mes premiers vols avec un planeur Filius motorisé, pour sa mise sur orbite, par un vieux Cox 0.8 en pylône . Celui-ci tournait comme une horloge. Il fallait simplement s'y reprendre systématiquement à trois ou quatre fois avant qu'il veuille bien démarrer.

L’histoire qui suit s’est passée début mai 2002 en Brabant Wallon.

Jules vient de passer 3 mois dans son atelier pour la mise au point d’un majestueux planeur de 6 m d’envergure (et 12 kilos).Un » ready to fly » tout fibre d’un artisan allemand renommé. L’ensemble radio (14 servos, récepteur double fréquence, accus et accus de secour, altimètre) est monté avec un soin tout particulier. C’est qu’on ne rigole pas avec un joujou à plus de 1500 euros !!

Ce jour là, nous venions d'étrenner notre treuil électrique. Les planeurs du club étaient de sortie et les treuillages se succédaient à bonne cadence.
Mes deux fils n'étaient pas en reste et avaient même engagé un petit concours familial. Arrive le tour de Pascal, l'aîné. Il accroche l'anneau du treuil au planeur, l'émetteur d'une main, le pied sur la pédale et c'est parti.

L'aéromodélisme en Belgique, c'est toute une histoire. Les anciens vous le diront, depuis les années 30', les "petits" belges ont été parmis les meilleurs au monde dans diverses disciplines telles que le vol libre, le vol circulaire, etc... .
Il y eu même d'excellentes revues comme le célèbre "Avia Magazine" qui ont hélas disparu.
D'un côté, on recense +/- 4.000 pilotes en Belgique, ce qui est peu et certains clubs se plaignent de plus en plus du manque d'adhérents. De l'autre côté, beaucoup de candidats pilotes ne savent pas où s'informer (si ce n'est dans les magasins). Un constat s'impose: l'aéromodélisme belge est bien vivant mais il n'existe, pour ainsi dire, quasiment pas de média "aéromodelistique". Heureusement que des bénévoles de l'AAM publient chaque trimestre le "Flash-Info" (merci à eux!) car pour le reste, nous ne sommes pas gâtés!

Syndiquer le contenu