Article

Dans la revue française RCM de septembre 2000, un entrefilet dans l ‘article relatant le Championnat du Monde Planeurs F3J attira mon attention : il parlait de la création récente à Corfou (Grèce) d’un hôtel spécialisé dans l ‘accueil des aéromodélistes. Après avoir consulté leur site Internet www.rchotel.gr (très bien fait d’ailleurs : tout y est indiqué) et un échange d’e-mails, je m’y suis rendu avec mon épouse en fin de basse saison, du 20 au 30 avril 2001.

L'an passé j'ai eu l'occasion de voir voler un modèle que je ne connaissais
pas, une sorte de grand delta avec un fuselage, dont le moteur n'était ni à
l'avant, ni à l'arrière, capable de voler très vite et très lentement et
j'ai voulu en savoir plus sur ce modèle.

Renseignements pris chez son propriétaire il s'agissait d'un plan présenté,
il y a quelques années, dans la revue française MRA, et le modèle se nomme
"Enforcer".

Plans commandés, je me mets au travail, et en quelques semaines, la chose

Ce Dimanche 8 septembre, les Acros du Servos (Aéroclub de Gembloux) nous avaient concocté un meeting vraiment sympathique. Une quarantaine de modèles, un vrai green pour piste, des brochettes, des frites et des bières… les organisateurs ont choisit une recette gagnante. Une démonstration de 3D en Diablotin (torc inclus) vraiment bluffante, largage de bonbons, voltige en électrique (Electro Streak), vol de fer à repasser ou de schtroumpf pédaleur (qui se prend le filet de sécurité) et cassage de baguettes,…ceux qui ont fait le déplacement n’avaient pas l’air de le regretter.

L'Alpina 4001 est un planeur de la classe des 4 mètres utilisant un profil très polyvalent le HQ 3.5/13 évolutif en fonction de l'envergure, ce planeur est capable de 'gratter' très efficacement et de faire de la voltige de base sans avoir à rougir, il accepte des écarts de vitesse important.

Multiplex annonce une masse totale en planeur de 4.3 kgs à 4.5 kgs et l'éventualité d'en faire un motoplaneur élèctrique n'est pas envisagée par le constructeur.

Hé bien, ceux qui, craignant la météo, ne sont pas venus à Estinnes lors de ce week-end ont raté quelque chose : non seulement tout le monde s’est pris des coups de soleil au cours des deux jours, mais encore le show annuel du Club d’Aéromodélisme Estinnois a-t-il été fidèle à sa réputation… ambiance et spectacle étaient au rendez-vous !

Débutant en aeromodelisme, j'ai acheté un traîner début juillet. J'ai passé
beaucoup de temps au club a me faire écoler. Ca ma pris un mois pour
être autonome, pouvoir décoller, voler et atterrir seul.

S'il est un hélicoptère mythique parmi tous, c'est bien
le Bell UH-1D connu également sous le surnom familier de "
Huey " ou encore " Iroquois ".
Utilisé sur tous les fronts, et principalement au Vietnam, cet
hélico est une véritable légende vivante.
Actuellement, il est toujours en service dans des versions modernisées,
tant civiles que militaires. Même la Nasa l'utilise. C'est d'ailleurs
cette décoration que j'ai choisie.

Soleil de plomb sous le ciel du Model Club du Chaufour lors du traditionnel show de la mi-août, et ce ne sont pas les barmans de service qui me contrediront : c’était show devant et chaud partout !

Ce grand classique des vacances s’est donc déroulé idéalement pour tout le monde, d’autant que le vent, parfois gênant à Chapelle quand il vient « des arbres de derrière » a eu le bon goût de souffler gentiment depuis les champs d’en face, quand il n’était pas carrément dans l’axe… idéal, je vous dis !

Mais comment font donc les modélistes du Model Club Famenne pour hériter d’une telle météo chaque fois qu’ils organisent leur show annuel ? La date, bien sûr, qui est d’ailleurs la même depuis vingt ans ce qui, d’après le secrétaire Alexis Galerin, est l’une des clefs du succès de la manifestation… Bonjour la crème solaire et le coups de soleil quand même !

Syndiquer le contenu